Indonésie : Komodo & Flores

Indonésie : Komodo & Flores

1er Août 96′ (suite)

16:30, le bateau s’éloigne de Sape, on assiste à un superbe coucher de soleil sur Sumbawa, avec en fond de toile : un volcan perdu au milieu de la mer.
indonesienb_05A bord, en plus de l’équipage il ya 2 Italiens : Stephano et Maria, et 4 Français : Un couple – Denis et Catherine – et 2 autres femmes qui voyagent ensemble.

Une des 2 femmes nous fait penser a Josiane Balasko dans les Bronzés. Denis (un Commercial) parle à Josiane comme si il la connaissait depuis 10 ans alors qu’ils se sont rencontré y a 5 minutes.

Le bateau commence a bouger dans tous les sens et Denis chope le mal de mer.

Vers 23:00, la lune s’éclaire, elle diffuse des couleurs et des reflets superbes.

Les courant deviennent de plus en plus fort et les marins commencent à sortir les lampe torche ?!

Vers minuit le bateau naviguent au milieu des îles, tous les types de l’équipage sont sur le pont pour surveiller le récif : un type gueule « Kiri, Kiri, Kiri » « Kana, Kana, Kana » (droite et gauche en Indonésien). D’un coup ils stoppent le bateau et font marche arrière  EN PLEIN MILIEU de la mer !!! 

Josiane s’affole et veut qu’on pose l’ancre jusqu’au matin 😉 mais c’est vrai que ce n’est pas très rassurant comme situation : si on coule on a toutes les chance de se faire chopper par les varans ou par les requins avant d’atteindre une plage.

Le chemin jusqu’à Komodo se termine par une succession de virage a 90 degrés ! On arrive sur l’île vers 1 heure du mat’ OUF !

Denis et Catherine viennent dans notre bungalow (15.000 Rp) et on se met a rigoler sur Josiane. On se met a faire un peu trop de bruit et d’un coup on entend un Français qui nous dit « Vos Geules ! »… Ok bonne nuit.

2 Aout 96′

C’est Denis qui vient nous réveiller vers 7:30 : « He les gars, dépêchez il y a des Dragons qui sont en train de copuler ! ».

On part avec un petit groupe, et 2 km plus loin on trouve une vingtaine de personnes autour d’un varan immobile. Peu après, tout le monde s’en va et le guide nous demande de rester dans l’enclos. 10 minutes plus tard, 2 autres varan arrivent : c’est impressionnant mais inquiétant aussi.

On rentre ensuite pour le breakfast, le type oubli de nous faire payer, alors on s’en prend un deuxième 😉
indonesienb_06On est décidé a repartir aujourd’hui, mais on apprend qu’il n’y aura pas ferry, enfin Munkin. Un français – Jean-Gabriel – va se renseigner pour charteriser un bateau, mais celui qui arrive ressemble plûtot a une barque.

Olivier et Denis partent a Komodo Village pour trouver un autre bateau. Il reviennent avec vers 16:00, le bateau semble pas mal. Mais le problème c’est que les Francais, les Italiens et les Anglais se désistent sous la pression du type du resto : « C’est dangereux, c’est a nos propres risquent, blah, blah, blah… »

On se retrouve à 5 pour un bateau à 100.000 Rp, on partira demain matin à 9:00.

On reprend un chambre avec Jean-Gabriel (le Francais de la nuit dernière) : l’année dernière il a passé 2 mois en Irian Jaya, il travaillait pour une compagnie pétroliere. Cette année il est revenu pour passer 2 1/2 mois en Indonésie. Apres être resté 1 semaine a Sumbawa et 1 semaine a Bali pour Surfer, il est venu a Komodo. Ensuite il compte aller 1 mois a Sumba.

3 Août 96′

On prend notre breakfast vers 9:00, le Capitaine du bateau est déjà là.

On se retrouve finalement à 7 pour prendre le bateau car Denis et Catherine ne veulent plus venir.

Contrairement à ce que les locaux nous avaient dit, la traversée est très tranquille jusqu’à Labuan Bajo : pas de tempête ni de vague énorme,…

La chambre que l’on trouve est à 8.000 Rp : Nuit + Breakfast.

On part déjeuner avec les Anglais et les Australiens au resto le « Borobodur ». Le thon est excellent, ça fait longtemps qu’on n’avait pas mangé aussi bon.

L’après-midi, Jean-Gabriel vient avec nous voir les « Grottes de galets rouges » : la ballade est sympa et le guide prend une photo de nous à l’intérieure de la grotte. Au retour, il nous emmène au point de vue pour le coucher de soleil.

Le soir, on retrouve les Australiens et les Anglais, l’Australien voyage depuis 4 1/2 ans et sa copine depuis 3 1/2 ans. Il a fait le tour de la planète : Canada, Angleterre, Afrique…

On se retrouve ensuite au resto ou je prends un chicken honey DELICIEUX. La soirée se poursuit devant la TV Satellite avec les J.O d’hiver : Programme de Patinage Artistique.

Olivier est souvent fatigué en ce moment, il part se coucher asssez tôt. Ca vient peut-être du Lariam.

4 Août 96′

On se lève vers 9:00 pour aller au « Kanawa Office » où on book les billets de bateau. Jean-Gabriel est dans son jour de chance : le type de l’office lui rend ses Ray-Ban qu’il pensait avoir perdu hier.

Notre bateau part vers 11:00 et on arrive sur l’île a 12:30 pm. Kanawa est une toute petite île avec très peu de bungalows. Il y a déjà une famille de Francais, des Italiens, un vieux Hollandais (qui parle couramment lndonésien + d’autres langues) et 2 autres Francais. En tout une vingtaine de personnes.

Apres déjeuner, on part snorkeller avec 1 masque pour 3. Olivier voit un requin et une murène.

Le soir, on grimpe sur la colline pour voir le coucher de soleil. C’est surement l’un des endroits les plus beaux que j’ai vu depuis le début du voyage.

5 Août 96′

Ce matin on part explorer les autres plages de l’île en tuba. La marée est basse et on se ballade dans des couloirs ou les Coraux et les poissons sont superbes, c’est encore plus beau qu’aux Perenthian Islands.

Après un tour de l’île a pied en 30 minutes, on déjeune avec un couple d’Ingénieurs Francais.

Vers 15:00, on repart nager à la recherche d’un requin. Olivier en voit un au bord de la fosse, plus loin on voit une tortue. L’eau est plus froide qu’hier alors on retourne sur la plage en attendant le coucher de soleil.

Le soir on mange avec le couple Français, le mari est Ingénieur chez Gec-Alstom, il s’occupe de la construction du TGV en Corée. Ils ont fait le tour du monde : Inde, Indonésie, Mexique…

Derrière nous, on entend un Parisien qui raconte qu’il est « chercheur de formes », un artiste illuminé qui voyage pour trouver l’inspiration et qui dit ne pas travailler pour l’argent ou même pour vivre…

6 Août 96′

6:45 : on se lève pour prendre le bateau de 7:30 pour Labuan Bajo.

A Labuan Bajo, des types nous sautent dessus pour qu’on monte dans leur bus pour Ruteng. On accepte pour 5.000 Rp. Avant d’embarquer, on prend le temps d’échanger nos adresses avec Jean-Gabriel qui part demain pour Sumba.

La route de Ruteng est une succession de virages que les Indonésiens supportent mal : plusieurs se mettent a vomir à côté de nous. Arrivé a Ruteng (vers midi 30′) on essaye de repartir directement pour Bajawa, mais on apprend qu’il n’y aura pas de bus avant demain.

On rencontre un couple de Brésilien et on va se poser au Dehlia Hotel pour 15.000 Rp la Double.
indonesienb_13Ruteng est un style de village perdu, on part se promener vers le stade ou il y a un match de Foot : ça doit être le Ruteng United contre Bajawa City ? Des jeunes Indonésiens viennent discuter avec nous. Ils veulent tout savoir sur nous, dans la discussion on leur dit qu’on veut aller au marché, alors 4 d’entres-eux nous accompagnent.

De la, on continue la route jusqu’à l’école de Atos : un Indonésien de 16 ans qui parle très bien Anglais. A son école, on retrouve tous ses amis avec lesquels on prend quelques photos.
indonesie_02Atos nous propose d’aller voir sa maison, on y rencontre sa mère et sa soeur qui sont vraiment très Accueillantes. Je crois que Atos est très content qu’on l’ai suivi dans son école et dans sa maison, on lui a promis de lui envoyer des photos.

On retourne à l’hôtel ou on retrouve le couple Brésilien pour aller manger  dans un petit resto où ils servent du Satay. Ce couple de Brésilien fait ses études a New York, le type étudie la politique du 16e siècle et veut faire de la recherche, la fille fait de l’économie. Ils retournent au Brésil seulement tous les 2 ans, mais maintenant leurs familles vivent aux USA.

(On achète à l’hôtel les billets Ruteng-Bajawa pour 5.000 Rp)

7 Août 96`

La nuit a été assez agitée : des rats courraient sur le plafond et on ne savait pas si ils étaient dans la chambre ou pas.

A 7:30 am on est dans le bus pour Bajawa. Il y a un couple de Jeunes Français et les Brésiliens.

La route est pas trop mauvaise mais pleine de virage et le chauffeur roule comme un fou.

On fait un stop de 5 minutes dans un boui boui où l’on rencontre la famille de Français de Sape. Leur mère s’est ouvert le jambe avec le marche-pied d’un bus a Labuan Bajo, malgré ça elle a décidé de continuer le voyage avec ses 6 points de suture. Le fils nous apprend qu’il a croise Jeff a Labuan Bajo et qu’il n’a pas récupéré son rasoir : ça va me couter cher cette histoire.

On arrive a Bajawa vers 13:00 et on décide de reprendre directement un autre bus pour Ende. Le déjeuner va être très léger : heureusement qu’on a un paquet de Crakers à se partager.

Cette fois-ci on est les seuls touristes dans le bus. Les Indonésien supportent encore mal le voyage : il y a cette Mamie à côté de moi qui est en train de gerber ses tripes. Olivier commence a se sentir mal et il va peut-être vomir lui aussi. Heureusement les bus sont bien équipés : un sac plastique pour chaque siège.

Sur la route pour Ende, on passe à côté des célèbres plages de galets bleus qui servent a la construction de Jardins Japonais.

On est à Ende vers 16:30, on trouve un hôtel Eco (15.000 Rp la chambre avec breakfast).

Un type de l’hôtel nous dit que la Merpati ferme a 17:00, la course commence : d’abord on négocie durement un bemo qui nous prend 500 Rp chacun. On arrive a l’office de la Merpati a 16:57 et la femme nous laisse presque dehors – Super accueil  – en plus elle nous dit qu’elle n’a jamais reçu les réservations de Mataram pour nos billets d’avion. Résultat, elle nous inscrit 14e et 15e sur la liste d’attente et nous demande de repasser Vendredi. On part de la plutôt énervés.

Ce soir, on se trouve un resto qui sert du Merlin au barbecue et en sauce. C’est tellement bon et on a tellement faim qu’on s’offre 2 menu chacun (40.000 Rp au total). Le resto a la TV satellite et on assiste en directe au Journal de 13 heures sur France 2. En partant la femme du resto nous offre des bananes.

8 Août 96′

On se lève vers 7:00, notre hôtel est pire qu’un rue piétonne : c’est impossible de dormir depuis 6:00, des gens n’arrêtent pas de passer dans le couloir.

On arrive à la bus-station vers 8:30, les négociations reprennent et finalement un type acceptent de nous amener a Moni pour 2.000 Rp chacun. Comme son bus ne part qu’a 11:00, on part faire un tour a la recherche du Ryan Club : on tombe en fait sur un chantier et un type nous dit que ce sera fini seulement l’année prochaine.

On réussi a partir pour Moni a 10:00 am. Le bus passe au milieu d’un superbe paysage de montagne.
indonesienb_11A Moni, on se pose dans un resto a cote de l’entrée pour le Kelimutu. On y rencontre l’Américaine de Komodo (qui parle Francais). Elle a fait le Kelimutu ce matin et repart pour Ende. Elle n’a pas vu Jeff.

Après cet excellent repas, on se trouve une chambre miteuse pour 7.000 Rp la nuit.

Il se met a pleuvoir toute la journée alors on se pose a la terrasse d’un resto ou l’on rencontre un couple de Francais (40 ans) qui arrive de Maumere. Ils en sont a leur X-ieme voyages dans leur X-ieme pays : Inde, Afrique…C’est la 2e fois qu’il viennent en Indonésie, cette année ils sont allés en Sulawesi et remontent maintenant Flores jusqu’a Lombok.

La femme est prof dans un CES Parisien et le mari est menuisier au Ministère de la Justice. Ils habitent un 50m2 a Paris qu’il payent rien du tout, ce qui leur permet de voyager souvent. Ils sont allés en Turquie en voiture (15 jours aller-retour), ils sont aussi allés en Afrique en 4L au départ de Paris.

Ils nous racontent qu’il y a eu une panne de courant a l’aéroport de Unjung-Padang et que le type de l’aéroport avait pris un megaphone pour annoncer les vols.

Ils nous racontent aussi que des Hollandais se sont perdu (avec leurs guides) lors de l’ascension du mont Inerie, près de Bajawa. Ils ont passés la nuit dans la montagne et les secours – alertés par les familles – les ont retrouvé le lendemain. Il paraît aussi qu’un Hollandais qui a dormi en haut du mont Kelimutu n’a jamais été retrouvé, c’est maintenant interdit d’y dormir.

Plus tard, vers 16:00, un couple de Français d’Annecy arrive.

[On pensait être seuls perdu au bout du monde aujourd’hui, on s’est trompé]

Le soir, le cuisinier du resto est malade, c’est le serveur qui nous fait la cuisine. Les Parisiens arrivent trop tard, du coup on va manger (un 2e repas) dans un resto a côté où on retrouve le couple d’Annecy. L’année dernière ils étaient en Inde en même temps qu’Olivier, ils sont ensuite allés au Népal. Le type trouve l’Indonésie trop tranquille et avec trop peu de montagnes.

9 Août 96′

On se lève péniblement à 4:00, on saute dans un bemo pour le Kelimutu (3.000 Rp chacun). Pendant la montée c’est limite l’ASPHYXIE : les gaz d’échappement rentrent dans le bemo et on n’arrivent presque plus à respirer. Olivier s’énerve et on décide de ne pas payer.

Arrivés en haut on attend le lever du soleil, mais les nuages montent trop vite et on se noie dans la brume. Les gens repartent – déprimés de ne rien voir – et on se retrouve à 8 Français au sommet : Le couple d’Annecy, un couple dont le mari est prof de lettre a Aix, Denis la patate et Catherine que l’on vient de retrouver par hasard.

Sur conseil du montagnard, on attend que le soleil monte, Vers 8:30 notre patience est récompense : tous les nuages disparaissent et la, le spectacle est superbe : il y a un cratère vert, un cratère bleu turquoise et un autre noir.

indonesie_12b

On redescend a Moni vers 9:30, sur la route une camionnette de riches Indonésiens nous proposes gentiment de nous emmener, ce qui nous permet d’attraper le bemo de 11:00 am.

On arrive a Ende a 12:45 et on fonce directement chez la Merpati pour confirmer notre vol, mais la-bas, les types sont incapables de nous renseigner.

En attendant, on part s’installer a l’hôtel Iklas (15.000 Rp la double).

Vers 16:00, on retourne à la Merpati où plusieurs touristes sont là pour se plaindre. Le type nous dit que c’est peut-être bon  » Mungkin » et que l’on doit être à l’aéroport à 7:00 demain matin. Juste avant que l’on reparte, Jeff arrive, on ne l’avait pas revu depuis le 1er Août :  2 jours sur une île vers Labaun Bajo, 2 jours a Bajawa et il a fait le Kelimutu le jour de notre arrivé à Moni.

On retourne ensemble à l’hôtel Iklas où Jeff est aussi installé. On discute avec un couple de Suédois, le couple d’Annecy, 2 Italiennes et 1 Australienne.

Un peu plus tard, on part manger ensemble dans notre resto de Mercredi. Une des Italiennes a passé 11 mois en Inde.

On rentre se coucher vers 23:00. La nuit est très pénible : je n’arrive pas à dormir. Vers 3:30 du mat’ je me lève pour aller aux WC ou je reste jusqu’à 4:15 : j’ai la chiasse !!!

Indonésie : Bali & Lombok, le retour >


Les guides de voyage pour L’Indonésie

Indonésie – 5ed (Broché)


Prix: EUR 31,50
Neuf à partir de: EUR 31,50 En stock
D’occasion à partir de: EUR 28,00 En stock

INDONESIE (Broché)


Prix: EUR 15,90
Neuf à partir de: EUR 15,90 En stock
D’occasion à partir de: EUR 39,00 En stock

Indonésie (Poche)


Prix: EUR 4,95
Neuf à partir de: EUR 4,95 En stock
D’occasion à partir de: EUR 4,73 En stock

Indonésie : Java, Bali, Lombok, Sumbawa, Flores, Sulawesi (Broché)


Prix: EUR 24,90
Neuf à partir de: EUR 24,90 En stock
D’occasion à partir de: EUR 24,40 En stock

Indonésie (Broché)


Prix: EUR 29,50
Neuf à partir de: EUR 29,50 En stock
D’occasion à partir de: EUR 24,46 En stock

Petit Futé Bali-Java (Broché)


Prix: EUR 4,95
Neuf à partir de: EUR 4,95 En stock
D’occasion à partir de: EUR 4,85 En stock

INDONESIE 5 : JAVA & JAKARTA (Carte)


Prix: EUR 9,90
Neuf à partir de: EUR 9,90 En stock
D’occasion à partir de: EUR 23,99 En stock
 

Footprint Focus Indonesia (Broché)


Prix: EUR 14,48
Neuf à partir de: EUR 6,54 En stock
D'occasion à partir de: EUR 5,13 En stock
 

Footprint Focus Java (Broché)


Prix: EUR 11,58
Neuf à partir de: EUR 5,09 En stock
D'occasion à partir de: EUR 6,76 En stock

Réagissez à cet article

Lire les articles précédents :
Indonésie : Lombok & Sumbawa

Indonésie : Lombok & Sumbawa 30 juillet 96' (suite) A Lombok, les bemos se précipitent pour nous emmener à Mataram....

Fermer