Indonésie : Jakarta et Java

Indonésie : Jakarta et Java

18 Juillet 96′

On part directement pour l’aéroport, mon état s’agrave, je n’arrive plus à avancer, je suis surement malade à cause des clim’ mal réglées de Singapour.

On décolle pour Jakarta avec Sempati Air, une excellente compagnie, ce qui rend le voyage au dessus de la mer de Chine encore plus agréable.

Vers 2:30 pm on arrive a Jakarta, les gens se bousculent pour monter dans le bus qui va à la gare, ça me rappelle quand je prenais le car pour aller au lycée. Il n’y a plus un seul siège disponible alors, tellement fatigue, je m’endors dans l’allée centrale du bus. Dans l’empressement, Jeff est monte dans un autre bus que le notre et on fini par le perdre !

4:30 pm on est encore à la gare, toujours pas de Jeff, on décide de prendre les billets de dernières minutes pour le train a destination de Bandung.

Il parrait que le trajet pour aller a Bandung est magnifique, mais malheureusement on voyage de nuit donc pas moyen de verifier.en arrivant la bas vers 7:00 pm, Oliv’ se débrouille pour trouver une chambre : j’ai besoin d’un lit et d’une Tonne d’aspirine. On se pose dans un Guesthouse sympa où la chambre – genre boîte a savon – est à 12000 Rp.

Vers 9:00 pm, Oliv’ retourne à la gare avec l’espoir de croiser Jeff, mais toujours pas de Jeff.

Finallement, il nous retrouve vers 1:00 du mat’, uniquement grâce à son intuition : il a passé en revue tous les Guesthouses de la rubrique « pas chers » du Lonely Planet. Bien joué Jeff !

19 Juillet 96′

Jeff nous raconte qu’après nous avoir perdu, il est allé à l’Ambassade de France de Jakarta, là-bas il a rencontré un Indonésien qui lui a fait visiter la ville, et pour le remercier, il l’a invité au resto. Ensuite, il a pris le train de 8:30 pm pour Bandung.

Mon vendredi a Bandung se résume en 2 mots : Malade et Dormir.

Olivier et Jeff sont allé voir un volcan, ils en ont profité pour se perdre dans la Jungle, d’après ce qu’ils m’ont explique, Jeff est tombe dans un trou et a pu en sortir grâce a Olivier. Sur le retour ils se sont baignes dans des sources d’eau chaude et se sont fait un Ping Pong avec des Indonésiens.

On dine tous ensemble dans le salon du Guesthouse. Il y a un petit groupe de Francais, le plus vieux est « Pirate informatique », l’autre habite Toulouse avec sa copine. Le Toulousain a voyagé sur tous les continents et pour lui, la Birmanie est le plus beau pays au monde, malheureusement il est sous dictature militaire et beaucoup de régions sont encore interdites aux touristes.

20 Juillet 96′

Ce matin on part pour Yogyakarta, la voix ferrée passe au milieu de paysages magnifiques, sans doute parmi les plus beau que l’on ait vu jusqu’à maintenant.

Vers 4:00 pm, on arrive a Yogya, c’est la galère pour trouver une chambre, après être passé par 4 ou 5 Guesthouse complètes, on en trouve un avec 2 chambres pour 5000 et 6000 Rp.

On part visiter la ville, mais Jeff qui est maintenant malade, reste au lit.

Plus tard dans la soirée, je visite un grand marche de nuit, plus tard j’apprends qu’il s’agit en fait d’une exhibition annuelle qui amène des miliers de personnes a Yogya. Il y a toute sorte d’animations, dans une allée on peut jouer au échecs : la mise est de 10000 Rp et on peut gagner 10000 Rp si on met les blancs Mat en 3 coups, après avoir perdu 4 ou 5 fois j’abandonne !

Je retrouve Olivier par hasard, on poursuit la visite et on assiste a un spectacle un peu particulier : un Indonésien qui vend des « Pierre noires » se fait mordre volontairement pas des cobra, c’est assez impressionnant.

Vers 10:30 pm, Je recommence a me sentir mal alors on décide de rentrer. Au guesthouse, Olivier discute avec un Lyonnais qui voyage depuis presque un An autour de la planète (Amérique du Sud, Asie…).

21 Juillet 96′

indonesie_16Aujourd’hui, Jeff et moi, on va se louer des mobylettes (12000 Rp pour la journée). On trouve deux 125 en excellent état et on part tout de suite en direction des plages de sable noir de Prarangtritis.

La route passe au milieu de superbes paysages de rizières. En arrivant sur la plage, on découvre une mer complètement déchaînée, il y a un type qui se baigne en restant attache a une corde.

Sur le retour, on bifurque sur une digue qui passe entre une rivière et un petit village. Les gens sont très étonnés de voir des touristes par ici.

Lorsqu’on arrive a Yogya la nuit tombe, ça commence a devenir dangereux de conduire alors on ne tarde pas a rendre les mobylettes.

On retrouve Olivier qui a fait le même parcours que nous, mais en bus (1000 Rp).

22 & 23 Juillet 96′

indonesie_11Dés notre réveil, on part directement pour le Borobodur : le plus grand temple Bouddhiste d’Asie. Le temple et bondé de touristes et on commence a dire : « ils font chier ces touristes ! », une femme un peu énervée se retourne et nous dit  » il y en a même qui parlent français !!! », merde c’est un car de Belges ! Avec Jeff, on s’est acheté une papaye au bord de la route avant de venir, mais on trouve ce fruit pas terrible du tout, Beurk !

Apres la visite, Jeff rentre se coucher, et on se fait un Pizza Hut avec Oliv’. Et la, surprise ! le car de Belge débarque au Pizza Hut, le hasard ne fait pas toujours bien les choses !

On reprend un bus pour aller visiter le Prambanan, un temple hindou. On passe a cote d’une manifestation : les types ont des drapeaux Rouge et noir et les Policiers ont des grands batons de 2 mètres, c’est assez chaud comme ambiance.

On a décidé d’aller grimper le Merapi cette nuit, des locaux nous disent que c’est dangereux car il y a eu une coulée de lave il y a 2 jours et que ça peut exploser n’importe quand ! mais on se dit que si on ne le fait pas maintenant on n’aura peut être plus l’occasion de revenir. Vers 10:00 pm, je prends un bus avec Olivier pour aller au Volcan Merapi. Jeff qui est trop malade préfère dormir. En fin de parcours, le bus n’arrive plus a monter alors une navette prend le relais et nous dépose au gite d’étape vers 00:30 am.

On se prend un thé bien chaud, on rempli le registre des visiteurs et vers 01:00 am on commence l’ascension. On fait partie d’un groupe de 16 personnes, la plupart sont en baskets et il y a surtout cet Amércain : il est en Jean’s, mocassins avec un sac plastique a la main et une petite lampe électrique, excellent !

Pendant la montée, les guides font plusieurs Stop et a chaque fois l’ordre de la file change, je fini par marcher derrière ce vieil Indonésien que je surveille d’un oeil, il doit avoir 80 ans le papi. Au dernier arrêt, un guide nous demande si on veut repartir tout de suite, alors avec Olivier et un Allemand, on décide d’enchainer direct.

Ces guides sont très étonnants, ils transportent une simple couverture et monte avec de simples tongues. Mais ça ne les empêche pas d’être plus rapide que nous !

5:15 am : On arrive ENFIN enfin en haut du cratère, l’Allemand respire tellement fort que j’ai l’impression qu’il va y rester. Au sommet il y a beaucoup de brume et il fait très très froid, mais heureusement le volcan dégage beaucoup de chaleur…avec en plus une odeur de souffre.

5:30 am le soleil se lève et on passe quelques instant juste au dessus des nuages, les rayons de soleil avec cette brume agitée rendent un effet extraordinaire. Je ne pourrai jamais oublier cet instant…une lumière intense, colorée de jaune et de rouge, avec au loin ces quelques pics montagneux qui dépassent…

Les nuages reviennent en force alors on entame la descente du Merapi. On discute avec un français de 40 ans environ : il est actuellement au chômage avec une indemnité d’environ 15000 frs par mois, alors il a décide de partir 4 mois en voyage, merci les ASSEDIC.

Arrivé en bas, on apprend qu’une belge s’est pris le mal de l’altitude pendant l’ascension, elle ne savait même pas que ça existait…

De retour a Yogya, je retrouve Jeff pour aller faire quelques achats de Batik, c’est sans doute l’un des meilleurs endroits d’Indonésie pour ce genre d’artisanat.

24 & 25 Juillet 96′

8:30 am, On quitte Yogya pour N-quelque-chose, point de passage oblige avant le Mont Bromo. Le voyage est insupportable : il n’y a pas d’air conditionné et je suis colle a côte de 2 énormes brutes qui occupent les 3 sièges. Derrière moi, Olivier et Jeff sont assis a cote d’un Japonais qui voyage seul avec son Camescope. Récemment, il a obtenu un visa pour le Mali, mais il n’a pas pu avoir le billet d’avion, sacré Japonais 😉

Le bus est encore trop lourd pour monter, alors on prend des navettes pour finir le trajet. On arrive a N-quelque-chose vers 10:00 pm. On mange dans un hôtel-resto rempli de touristes. Le gérant accepte de garder nos sacs pour la nuit si on achète les billets pour Denpasar chez lui. Cela nous permet de partir vers 11:00 pm avec nos petits sacs a dos. On n’est surement pas les premiers touristes a vouloir dormir sur le volcan, mais pour nous faire peur les locaux nous racontent qu’il y a beaucoup de loup par ici. Et 200 mètres plus loin on entend « WOuuuhhh… » bon, on y va quand même les gars ?!

Cette fois-ci on arrive a éviter le péage a 2000 Rp. Un peu plus haut on rencontre un jeune Indonésien qui se joint a nous. En fait, il ne nous inspire pas confiance, il nous dit que sont père est mort hier et qu’il vient ici pour écrire des chansons…étrange.

On marche dans un autre univers : sous nos pied on voit des cendres volcaniques très noires et autour de nous il y a cette brume très épaisse que nos lampes n’arrivent pas a percer, on se croirait sur la Lune. L’Indonésien est mort de trouille, des gens lui ont dit qu’il y avait des gaz mortel vers le volcan, un moment il prend la main de Jeff : « Putain il est PD ou quoi, s’il me touche encore la main, je lui en colle une ! ».

Un moment, la ligne de cailloux se sépare en 2, on prend a droite et on tombe sur un temple derrière lequel on pense voir le Mont Bromo. On emprunte un très vagues sentier qui ne ressemble pas du tout aux marches décrites dans le guide.

On finit par redescendre dans la vallée et on a la chance de trouver des gens dans un 4×4 qui nous indique le Bromo. On arrive enfin devant ces fameuses 260 marches en haut desquelles on trouve 3 Indonésiens. En attendant le levé du soleil, on se cale confortablement dans nos duvets, entre 2 falaises.

indonesie_07

Vers 4:45 am j’ouvre un oeil, et la…vision terrifiante : il y a une centaine de Japonais qui sont autour de nous en train de marcher sur nos sacs et nos vêtements, Ahhh ! Ils sont de partout ceux la ! Le lever du soleil dans ce paysage de volcans est vraiment superbe, mais si avec tous ces brides (pardon pour l’expression) ça ressemble un peu a un pélerinage.

Indonésie : Bali >


Les guides de voyage pour L’Indonésie

Indonésie – 5ed (Broché)


Prix: EUR 31,50
Neuf à partir de: EUR 31,50 En stock
D’occasion à partir de: EUR 28,00 En stock

INDONESIE (Broché)


Prix: EUR 15,90
Neuf à partir de: EUR 15,90 En stock
D’occasion à partir de: EUR 39,00 En stock

Indonésie (Poche)


Prix: EUR 4,95
Neuf à partir de: EUR 4,95 En stock
D’occasion à partir de: EUR 4,73 En stock

Indonésie : Java, Bali, Lombok, Sumbawa, Flores, Sulawesi (Broché)


Prix: EUR 24,90
Neuf à partir de: EUR 24,90 En stock
D’occasion à partir de: EUR 24,40 En stock

Indonésie (Broché)


Prix: EUR 29,50
Neuf à partir de: EUR 29,50 En stock
D’occasion à partir de: EUR 24,46 En stock

Petit Futé Bali-Java (Broché)


Prix: EUR 4,95
Neuf à partir de: EUR 4,95 En stock
D’occasion à partir de: EUR 4,85 En stock

INDONESIE 5 : JAVA & JAKARTA (Carte)


Prix: EUR 9,90
Neuf à partir de: EUR 9,90 En stock
D’occasion à partir de: EUR 23,99 En stock
 

Footprint Focus Indonesia (Broché)


Prix: EUR 14,48
Neuf à partir de: EUR 6,54 En stock
D'occasion à partir de: EUR 5,13 En stock
 

Footprint Focus Java (Broché)


Prix: EUR 11,58
Neuf à partir de: EUR 5,09 En stock
D'occasion à partir de: EUR 6,76 En stock

Réagissez à cet article

Lire les articles précédents :
Un stop à Singapour

Un stop à Singapour 16 Juillet 96' Le car nous dépose au nord de Singapour, de là on marche environ...

Fermer